Index de l'article

Pauline JaricotÀ la recherche des invisibles

Où sont-elles donc ces personnes qui il y a dix ou trente ans étaient en responsabilité dans nos églises ? Chefs de chorales, sacristains ou sacristines, catéchistes émérites ?  Nous ne voyons pas de plaque à leur nom dans les cimetières, où se cachent-elles ?

Les découvrir est une gageure… Les visiter dans nos « barres » de ciment de Bondy, les pavillons, au fond d'une impasse, au bout d'un jardin...les multiples EHPAD et maisons de retraite… C’est à cela que va s’appliquer la nouvelle équipe du Service Évangélique des Malades de la Paroisse St-Pierre-St-Louis de Bondy. Notre équipe multiculturelle (Congo-Guadeloupe-Guyane-Côte d’Ivoire-Sénégal-Angola-France) passée en quelques jours de cinq à huit s’y applique et les découvertes sont merveilleuses. Nous vous en dirons plus une prochaine fois. 

Sr Jeanne Marguerite - SEM - St-Pierre de Bondy 

 "Ces tisons ardents qui isolés dépérissent, il suffira de les rapprocher pour qu'à nouveau un feu s'enflamme !", faisons-en des "Veilleurs Missionnaires" pour porter dans la prière l'Église et le Monde, selon l'intuition de Pauline Jaricot.

Pauline Jaricot a contribué au renouveau missionnaire, en inventant l'oeuvre de la Propagation de la Foi, devenue aujourd'hui les Œuvres pontificales missionnaires, pour collecter des fonds et soutenir la mission.

Jeune fille du XIXe issue d'une famille de riches industriels lyonnais, Pauline Jaricot connaît à 17 ans une conversion fulgurante. Elle invente le Rosaire vivant qui rassemble à sa mort 2 millions de personnes priant tour à tour les mystères du rosaire...

 

Tous droits réservés 2013 © Les Religieuses de l'Assomption - Province de France | Webmaster |Mentions Légales | Carte du site