Index de l'article

Témoignage de soeur Théonisa après quelques jours à Calais

Sr Théonisa a été envoyée au mois de juillet pour quelques jours à Calais, au Secours catholique. Elle nous partage ici quelques-unes de ses impressions.

IMG 4562Le 23 juillet, Mariam vient me chercher à la gare. Je voulais prendre le bus 3...

- « Pourquoi ? » me dit-elle

- Pour arriver chez vous, sans vous déranger puisque vous avez déjà commencé votre journée !

- Surtout ne bouge pas. Je viens te chercher !

C’est peut-être cela l’hospitalité, l’accueil. Je viens te chercher : je descends de là où je suis, pour venir te rencontrer, là où tu es.

À Calais, j’ai vécu beaucoup de rencontres, des rencontres qui n’ont duré que quelques heures, le temps d’un regard, d’une chanson, d’un repas… Et pourtant des semaines plus tard, leurs visages sont encore présents en moi… Visages empreints d’une profonde tristesse, visages meurtris par les situations de tension…

« Pitié pour moi, Seigneur, car je suis abattu,temoignage

Guéris-moi, ô Seigneur, mes os sont terrifiés,

Mon âme est en profond effroi.

Et toi Seigneur, jusques à quand ? » (Ps 6, 3-4)

Quitter son pays, faire confiance, espérer…

Nous sommes tous de passage sur cette terre…

Alors comme nous y invitait Mgr Matteo Zuppi, osons « créer des liens vrais, des relations directes car la vraie identité est relationnelle, elle sait dialoguer avec les autres ».

 

Tous droits réservés 2013 © Les Religieuses de l'Assomption - Province de France | Webmaster |Mentions Légales | Carte du site